DE L’ACTION PUBLIQUE DU CO-DÉVELOPPEMENT FRANCE-MALI :
« vin nouveau dans outres anciennes ? »

par Danielle MINTEU KADJE
CEAN-Sciencespo Bordeaux
Junior Research Fellow-University of Kassel (Germany)



Penser le co-développement revient à mettre en lumière la complexité de l’ajustement paradigmatique d’un concept qui a fait irruption sur la scène des migrations et du développement . C’est un lieu commun de constater que ce terme, objet d’une médiatisation accrue, tant pour sa substance que pour les pratiques qu’il suscite, interpelle de multiples acteurs. A priori, les interrogations soulevées par ce concept semblent légitimes et susceptibles d’engager plusieurs analyses (Jobert et al. 1987 ; Muller, 2003).Ces interrogations, au demeurant légitimes, sont révélatrices d’un Etat en action . Le codéveloppement, concept novateur, semble bénéficier d’une large adhésion des politiques publiques nationales et des instances supranationales et internationales. Cette notion est toutefois aujourd’hui l’objet de significations relativement diverses qui oscillent entre la mise en valeur des initiatives engagées par les associations de migrants et la gestion des flux migratoires .
En 2003, le Ministre [français] délégué à la coopération et à la Francophonie, dans une communication en conseil des ministres, demanda à ce qu’un « contenu concret » soit donné à ce concept et proposa que cela devienne un « instrument de mobilisation des initiatives ,des compétences et des moyens des migrants installés en France souhaitant contribuer au développement de leur pays d’origine.» (Cambrezy, 2007 : 9) D’autre part, cette lecture critique permet de s’interroger sur le fait que le codéveloppement ne soit pas seulement réductible à une rhétorique et à des institutions spécifiques, mais procède bel et bien de pratiques antérieures de développement local initiées par les migrants. Il nous reviendra ainsi d’analyser tour à tour la construction de cette action publique bilatérale et les réseaux d’acteurs qui la mettent en œuvre.

........................pour la suite télécharger le fichier ..........................................